Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Récupérer l'eau en économisant

Voilà une idée qui me plaît et que j'expérimente déjà à mon échelle depuis des lustres, même dans le 77, bénéficiant, par la mise en place de plantes en étages, à la manière des Jardins de Babylone repris par l'ingénieux M. Amaury (bien que la luxuriance, pour des raisons de taille effrénée, ne soit guère encore effective), d'un gain de place et d'un arrosage collectif. 

Pour les heureux propriétaires désirant se documenter officiellement c'est par ici, sinon plusieurs sites y vont de leurs fiches pour mettre en avant le procédé qui permet d'économiser tellement d'eau.

J'aime bien le site de Terre Vivante, qui présente direct ce qui jonche "un peu" mon non-jardin, à savoir un grand arrosoir, une vielle carafe émaillée à pétrole, et toutes les boites de conserves destinées au chamboule-tout lors de l'anniversaire de fiston 1er samedi. 

Des infos aussi sur ConsoGlobe (qui propose notamment, en échange de votre adresse mail pour newsletter diverses et ciblées, de télécharger un petit livre proposant de se débarrasser naturellement des bestioles). Un dossier de chez eux qui me fait craquer : la maison écologique et autosuffisante de Hobbit de Simon Dale, réalisée en 4 mois avec seulement 3500€....

Franchement ça me laisse très très rêveuse car, si auparavant je m'en fichais pas mal de ne pas être propriétaire puisque je n'envisageais pas une seconde m'installer en IDF, là, entre la meilleure douceur de vivre et les potentiels de cette région, pas question de se retenir d'avoir le "nid" de ses rêves. Dans la limite des conditions financières qu'on peut me connaître et, n'étant guère en possession d'un terrain, la maison de Hobbit n'est pas pour nous dans l'immédiat.

Mais une maison à finir d'aménager et de bricoler, éventuellement pourquoi pas, tant qu'il n'y en a pas des tonnes à faire, avec plus de place en habitation et en sous-sol et du terrain, un p'tit peu mais rien qu'à moi où je pourrais enfin cultiver en pleine terre les végétaux que je voudrais, tant ornementaux que potagers, avec le matos à compost et récupération d'eau de pluie, là j'en ai envie et besoin.  

Écrire un commentaire

Optionnel