Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Candidature spontanée volontaire et enthousiaste à la M.F.R

No news à ce jour (j'ai dû tomber direct dans le Dossier Indésirable), de la M.F.R, ça fait 1 énorme et longue semaine et que ça me trépigne, ça me chatouille, ça me gratouille de ne pas savoir, j'vais me la relire sur ce blog, j'ai peut-être laissé passer des trucs qui leur ont donné envie de me réserver une place plutôt dans l'HP le plus proche, tellement je raconte ma life ! Et si dans une semaine, toujours pas de nouvelles ??? Et bien il faudra se donner du courage et les appeler, TOUT SIMPLEMENT (arrête, moi-même, de t'excuser de tout et de rien, d'exister et de vouloir t'en sortir, m'enfin !)

Monsieur le Directeur,

Je souhaite exercer une activité que j'apprécie par-dessus tout, l'aménagement, la production et l'entretien des espaces verts, et en finir avec ma précarité dans l'emploi.

Inscrite comme demandeur d'emploi depuis mars 2012 (identifiant : ribouldingue en Seine-et-Marne), je bénéficie de l'ARE jusqu'en mars 2014. Vous en trouverez le justificatif ci-joint ainsi que mon cv regroupant mes meilleures expériences professionnelles et végétales, ainsi que les reconnaissances attribuées lors du Concours des Villes et Villages Fleuris en 2011 (je n'ai pas scanné celle du département de 2012, identique à la 1ère mais je puis vous la transmettre), vous épargnant 8 inutiles années d'études, toutes et chacune soldées par un échec. Les plaquettes de mes réalisations personnelles sont visibles sur mon blog végétal Vrilles & Brindilles.

Récupérant de vieux ouvrages à Emmaüs et vide-greniers, informations sur le web et bénéficiant d'expériences en collectif comme la création d'un jardin partagé avec composteur à Montreuil et le suivi de conférences / ateliers à la Maison du Jardinage de Paris ou en individuel sur des chantiers à l'extérieur, je me suis formée seule, tout en rebondissant d'un emploi alimentaire à un autre, ne pensant guère un seul instant à me professionnaliser.

De mon premier balcon de premier studio en quittant le nid familial en 1999 à celui que je végétalise actuellement, je n'ai cessé (même à Montreuil où pendant 5 ans je n'avais pas de balcon, seulement 3 pas-de-fenêtre très très bienveillants et les passants d'en-dessous idem) d'introduire le végétal dans mon environnement personnel, social et professionnel.

J'ignore si c'est une aptitude, je n'ai pas assez confiance en moi pour le détecter, mais cela dépasse largement le stade du simple loisir du dimanche.

Tout me passionne dans ce domaine !

De l'utilisation de machines (j'ai manié jusque-là tondeuse-tracteur, tronçonneuse, hache, griffes, et outils de taille / entretien simples non motorisés) à celle, très raisonnée, des produits phytosanitaires, du semis au soin quotidien des plantes en passant par la division, la multiplication, le bouturage et le rempotage, de l'activité en plein air et plein soleil à celle plus rude liée aux aléas météorologiques, de la création de structures valorisant un espace à l'installation d'accessoires nécessaires au confort, du contact entre passionnés au marketing évolutif autour de ce marché et de la demande verte toujours croissante...

Le dispositif Adema me permettra d'identifier mes aptitudes à un métier agricole axé sur les espaces verts, en permanente demande et évolution, de suivre une formation adéquate de qualité, centrée sur l'insertion, la revalorisation de l'individu et la pratique professionnelle, et de me perfectionner par la suite si cela s'avère nécessaire.

Car si, cette fois-ci, je choisis cette voie, c'est bien entendu pour en faire mon métier, validé et assumé, et rendre officiels les chantiers passés et à venir. Si cette mesure uniquement destinée aux demandeurs d'emploi m'est accessible, que l'âge n'est pas un critère resctritif et qu'il reste des places, m'a-t-on dit au téléphone ce matin, pour la session débutant le 25 février et se terminant le 26 mars 2013, alors je vous demande de bien vouloir m'intégrer à cette dernière.

Ou la suivante ? Je ne me suis pas renseignée à ce sujet ni sur d'éventuelles autres dates mais, ayant pris il y a peu la décision, suite à une situation très difficile, de quitter l'Île-de-France et de m'installer à Rouen mi-février, hébergée là-bas rue Descroizilles jusqu'à la fin de l'année scolaire avec mes trois enfants, je ne sais pas si j'aurais la chance de trouver, à temps et dans les meilleures conditions possibles, une assistante maternelle pour le petit dernier qui ne rejoindra ses grands frères à l'école qu'en septembre 2013. D'autre part, même s'il vous reste des places, il faut aussi que Pôle Emploi valide ma demande.

J'aspire plus que tout à changer ma vie positivement et cette formation peut m'y aider mieux que je ne le crois, sans doute. Suivie après un déménagement-éclair et léger, elle me soutiendra également pour gérer une nouvelle organisation inconnue mais porteuse de projets et de rencontres multiples.

Concrètement je serais à Rouen en repérage des lieux le jeudi 7 février 2013 et y serais installée la première semaine de vacances d'hiver de votre zone, vers le 22 février, le temps que mes enfants s'habituent au quartier et à leur nouvelle maison.

Dans l'espoir et l'attente de vous rencontrer si vous acceptiez ma candidature, je vous prie d'accepter, Monsieur le Directeur, l'expression de mes salutations respectueuses.

GreenCV_Muriel_Dufour_0706_2012.pdf

Écrire un commentaire

Optionnel