Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

M.F.R, ne me renvoie pas chez ma mère !

Lors d'un p'tit rendez chez Pôl je suis tombée sur un dépliant qu'on ne m'a même pas donné, intitulé Adema, Aide Aux demandeurs d'Emploi dans les Métiers Agricoles qui en gros propose une formation-découverte des métiers agricoles et de leurs spécialisations (bestiaux, machines, horticulture, espaces verts....) d'1 mois dont 3 semaines en entreprises et 2 de formation et de bilan avec réorientation vers formations complémentaires. 

KeuuuWoua ?? Un mois ? Un plus qualifiant et reconnu par l'Etat ? En gardant son statut de sale chômeuse ? Dites-moi pas que c'est pas vrai !! Où êtes-vous les gens ?! Le site est bien fait et comme je sais déjà où se déroulera ma future nouvelle vie, je flippe un peu de ne rien trouver, mais si, bougresse !

Une Maison Rurale et Familiale dans la ville choisie (et même à 2 km, accessible en bus, à vélo et à pied, donc), qui pratique le dispositif Adema, que je contacte et qui m'invite à poser ma candidature pour la session du 28 février.

Réflexe de parisienne-ile-de-francilienne-à-peine-blasée : "euh, le 28 février de quelle année ? 2014 ou 2015 ?". Un ange passe. "Euuuh, y'a quelqu'un ? Vous passez sous un tunnel ?" (bah oui, avec un téléphone fixe, on peut presque tout faire).

Finalement c'est pour cette année, y'a aucune limite d'âge et si je ne suis pas trop qualifiée, je peux être prise.

Pas qualifiée ? Ah bah pour une fois que je remplis, dirait-on, toutes les conditions requisesJustement c'est bien le drame de ma vie (que je ne luis dis pas, à la dame aimable et gentille) je dis merci, raccroche, jubile bruyamment puis me sort les doigts et travaille à ma lettre que j'accompagnerais de mon CV adapté, plaquettes de my sister jolie et lien vers ce p'tit blog où je papote présentement. 

8 heures après (oui parce qu'une opportunité professionnelle de formation et d'intégration enfin en raccord avec ce que j'aime, ça ne dispense tout d'même pas de gérer tous ses enfants), la voici-la voilou

Écrire un commentaire

Optionnel